PIF

PÉRITONITE INFECTIEUSE FÉLINE

PIF est l’abréviation de péritonite infectieuse féline. Il s'agit d'une inflammation contagieuse du péritoine, due à un coronavirus. La maladie peut se révéler mortelle. La PIF se manifeste d’abord par de l'apathie, un manque d'appétit, de la diarrhée et de la fièvre. La maladie n'évolue pas toujours de la même manière. Il existe deux formes de PIF. La forme humide entraîne, après quelques semaines, une accumulation de liquide dans la cage thoracique et/ou l'abdomen. Il devient alors de plus en plus difficile pour le chat de respirer. La forme sèche est plus insidieuse. Il n’y a pas d'accumulation de liquide dans l'abdomen ou le thorax, mais le virus touche des organes tels que le foie, les reins et le cerveau. Il peut également provoquer une inflammation aux yeux.
La PIF touche souvent les jeunes chats qui vivent en plus grands groupes, ce qui favorise la transmission du coronavirus par les excréments ou, par contact indirect, par le biais des vêtements, chaussures, litière, etc. Heureusement, toute infection avec le corona-virus ne mène pas nécessairement à la PIF.


Isoler et vacciner

Depuis 1993, un vaccin existe contre la PIF. La vaccination peut se révéler utile, mais surtout si le chat n'a pas encore été contaminé par le coronavirus. Les chatons nés dans un environnement contaminé par la PIF doivent être isolés très tôt des autres chats. Cette mesure est indispensable, notamment du fait que les chatons peuvent être infectés par leur mère dès l'âge de 8-9 semaines. Après concertation avec le vétérinaire, l'animal peut être vacciné après la période d'isolement.

À vos côtés. Pour l'animal. Pour la santé.
Logo