Gale des oreilles

La gale des oreilles trouve son origine dans la présence d’acariens (Otodectes cynotis) dans les oreilles des chiens et des chats. Ces acariens sont surtout présents chez les jeunes animaux.


À quoi les repère-t-on chez le chat ?

Les acariens provoquent des démangeaisons dans l’oreille, poussant l'animal à secouer vivement la tête. La présence des acariens dans l'oreille, combinée au grattement, provoque des lésions, un gonflement et une inflammation de l'oreille. L'oreille devient rouge et du cérumen brunâtre est produit en abondance, souillant les oreilles de l'animal. L'animal secoue parfois si fort la tête qu'un othématome (poche de sang) se forme au niveau du pavillon de l'oreille. Lorsque votre animal semble souffrir de démangeaisons aux deux oreilles, la présence d'acariens est très probable.



Examen des oreilles

Les acariens sont généralement visibles à l'œil nu, mais votre vétérinaire pourra mieux les visualiser à l'aide d'un otoscope.

Il peut également prélever un échantillon dans l'oreille du chat pour l'observer au microscope et y déceler la présence éventuelle d'acariens.



Est-ce contagieux ?

Les animaux peuvent se contaminer mutuellement par contact direct. Ces acariens ne sont cependant pas transmissibles à l'homme.

Les acariens de la gale des oreilles se reproduisent en pondant des œufs dans l'oreille, qui éclosent après deux semaines environ.

Il est important de traiter en même temps l'ensemble des animaux de la famille avec un produit actif contre la gale des oreilles. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire.
À vos côtés. Pour l'animal. Pour la santé.
Logo