Récits de propriétaires de chiens

Vous vous demandez encore si les démangeaisons de votre chien sont plus que de simples démangeaisons ? Il peut alors être utile, en plus de vos propres observations, de prendre connaissance des expériences d’autres propriétaires de chiens. Voici quelques récits de maîtres qui ont vécu la même expérience que vous ! Quels étaient les changements de comportement de leur chien et comment ont-ils trouvé une solution efficace tant pour le chien que pour eux-mêmes ?


Lorsque nous avons accueilli Godan chez nous alors qu’il était un chiot, nous avons presque immédiatement remarqué qu’il présentait des démangeaisons chroniques. Godan était lavé à l’aide de shampoings spéciaux et recevait une alimentation spéciale. Nous lui faisions également des injections à base de petites quantités de la substance allergisante (immunothérapie spécifique de l’allergène) dans l’espoir de réduire progressivement sa réaction allergique, hélas sans le moindre résultat. Après avoir testé différents produits et utilisé un antihistaminique pendant des années, nous nous sentions frustrés car Godan se sentait très mal. Il aboyait et grognait sur nos jeunes fils, parce qu’il ne voulait pas qu’on le touche. La nuit, ses grattements et ses gémissements nous tenaient éveillés. Sa peau était complètement abîmée par le grattage intensif.

Nous nous sentions impuissants. Parce que nous n’arrivions pas à contrôler le prurit et que nous ne pouvions pas le tenir à l'œil 24 heures sur 24, il a porté une collerette des années durant. Le vétérinaire l’a finalement mis sous corticoïdes, malgré le risque d’effets secondaires. Le soulagement n’a malheureusement été que de courte durée.

Le vétérinaire a ensuite conseillé un traitement par voie orale, sans corticoïdes. Nous avons rapidement constaté une diminution du grattage. Ce traitement était différent des traitements que nous avions essayés. Je suis incapable de dire à quel point je suis heureux que l’on ait trouvé ce médicament et que je puisse désormais offrir à Godan une vie confortable. Cela l’a rendu plus heureux. Nous aussi sommes aujourd’hui plus heureux et nous pouvons à nouveau faire des câlins à Godan.


Les premiers symptômes sont apparus quand Mollie était âgée d’environ un an. Elle était rouge vif de la tête aux pieds et était couverte de croûtes à force de se gratter. Ses yeux et ses oreilles étaient extrêmement gonflés, et elle se sentait manifestement très mal. Mollie restait couchée toute la journée et n’avait pas l’énergie ou la motivation nécessaire pour faire quoi que ce soit. Nous avons essayé de lui administrer des corticoïdes comme solution à court terme, mais ce traitement lui donnait soif et la faisait uriner tout le temps.

Quand nous avons fini par trouver le traitement adéquat, il y a eu un monde de différence. En à peine quelques jours, Mollie présentait nettement moins de démangeaisons et ne se grattait plus aussi souvent, et son niveau d’énergie s’était considérablement amélioré. Elle pouvait non seulement à nouveau jouer dehors, mais elle voulait aussi véritablement sortir pour jouer. Les croûtes ont progressivement disparu, et sa peau n’était plus aussi rouge et gonflée. C’était merveilleux de voir à quel point elle avait changé en à peine quelques jours ! Elle avait désormais une tout autre personnalité. Je suis vraiment heureux que nous ayons enfin trouvé un traitement efficace. Il a non seulement sauvé la vie de Mollie, mais il a aussi transformé notre vie.


Coco avait déjà de longs antécédents de dermatite atopique chronique. Divers traitements, une immunothérapie spécifique de l’allergène et une alimentation hypoallergénique préparée à domicile n’avaient rien donné. Coco se grattait sans arrêt. Il avait déjà perdu ses poils, sa peau était devenue noire, il puait abominablement et sa peau transpirait. Il ne voulait plus jouer et avait un regard toujours triste. Je me sentais véritablement frustré, parce que les nombreux traitements administrés avaient échoué. Les grattements de Coco m’éveillaient parfois la nuit. Le vétérinaire a proposé de traiter les démangeaisons permanentes de Coco avec un traitement à longue durée d’action sans corticoïdes. Dès le début du traitement les résultats ont été visibles : après un ou deux jours, il ne se grattait plus. Ses poils ont entre-temps repoussé et sa peau n’est plus aussi noire qu’avant. Le nouveau traitement constitue un remède miracle pour Coco.


Rosco n’avait que 7 mois et il ne faisait que se gratter. Pour prévenir les dommages cutanés, il portait constamment des chaussettes et pas 1, mais 2 collerettes. En dépit de cette protection, il continuait toujours à vouloir se gratter. Malgré le port de chaussettes, ses pattes arrière étaient rouges et enflammées. De nombreux traitements avaient échoué, dont plusieurs cures d’antibiotiques et même un régime d’élimination. Les problèmes de grattage de Rosco avaient un effet négatif sur toute notre famille.

Notre vétérinaire a administré un autre traitement. Le matin suivant la première injection est le premier matin où je l’ai trouvé éveillé, sans « terribles démangeaisons » sur tout le corps. Trois mois après le début du traitement, Rosco était un tout autre chien, il ne présentait plus de démangeaisons ni de lésions cutanées. La collerette et les chaussettes font désormais partie du passé !


Les récits ci-dessus sont fournis à titre d’information et ne sont pas destinés à remplacer les conversations à avoir avec votre vétérinaire. Consultez toujours votre vétérinaire, de sorte à ce que votre animal ait toujours les soins et les traitements appropriés !

À vos côtés. pour l'animal. pour la santé.
Logo