Pour rendre votre visite plus agréable et efficace Zoetis emploie des cookies. Vous pouvez lire plus sur l’utilisation de cookies dans la section Vie privée.

Belux

Charbon symptomatique

Le charbon symptomatique est une maladie souvent mortelle affectant les jeunes ovins ou les bovins dans le monde entier. Elle est provoquée par Clostridium chauvoei et se caractérise par de l’œdème et de l’emphysème dans les muscles de grande taille. C. chauvoei est naturellement présent dans le tractus intestinal des animaux et sa résistance dans le milieu extérieur (sols) peut atteindre plusieurs années, sans s’y multiplier.

Tout agrandir
  • Le charbon symptomatique est provoqué par une bactérie sporulée ingérée par l'animal en pâture et qui ensuite rejoint la circulation sanguine de l’animal. La bactérie à l’origine de la maladie affecte dans un premier temps les muscles puis commence à produire une toxine dans l’organisme. Des bovins et des ovins apparemment sains peuvent être atteints sans présenter de signes cliniques, la maladie entraînant rapidement la mort des animaux affectés.

  • Les spores de la bactérie peuvent persister dans le système digestif des bovins pendant un certain temps, sans provoquer tout de suite la maladie. Chez le mouton, le charbon symptomatique est habituellement associé à la présence de plaie où les spores peuvent se développer.

    Une fois l’infection contractée, l’animal peut mourir dans les 48 heures et il est fréquent de retrouver les animaux morts avant d’avoir pu appliquer un traitement. Après les premiers symptômes, la bactérie engendre une toxi-infection progressive de l'organisme.

    Les symptômes peuvent inclure :

    1. Difficultés à se déplacer
    2. Baisse d’appétit
    3. Forte fièvre
    4. Emphysème/gonflement au niveau des épaules, du dos ou du cou (crépitements à la palpation)
    5. Production de gaz au niveau des régions concernées

  • Les muscles affectés sont de couleur sombre (rouge à noir), sec et spongieux. Ils présentent une odeur douce et de petites bulles mais l’œdème est peu important. Tous les muscles peuvent présenter des lésions, même la langue ou le diaphragme. Chez le mouton, les lésions naturelles étant souvent petites et profondes, elles peuvent passer inaperçues.

  • Lorsque la maladie est détectée à un stade précoce, un traitement à la pénicilline ou autre antibiotique à une dose élevée peut se montrer utile. Si le bovin survit à la maladie, il présentera pendant le reste de sa vie des faiblesses musculaires au niveau des membres, des épaules qui ont été touchés.

  • La vaccination peut prévenir l'apparition de la maladie. Un vaccin bactérien composé de C. chauvoei et C. septicum est sûr et fiable à la fois chez les ovins et les bovins. En cas de foyer de charbon symptomatique, tous les bovins à risque doivent être vaccinés et traités à la pénicilline pour éviter de nouveaux cas, qui pourraient apparaître pendant les 10 jours suivants, date à partir de laquelle le vaccin protègera les animaux. Les vaccins multivalents contre Clostridium sont le plus souvent utilisés et apportent une protection totale aux animaux à risque.