Pour rendre votre visite plus agréable et efficace Zoetis emploie des cookies. Vous pouvez lire plus sur l’utilisation de cookies dans la section Vie privée.

Belux

Les infections à Clostridium 

Les infections à Clostridium frappent les bovins de façon soudaine et provoquent souvent leur mort avant même que les premiers signes cliniques aient été observés.

Les bactéries responsables de ces maladies produisent des spores résistantes que l'on trouve partout dans l'environnement et qui peuvent facilement être ingérées par les bovins au pâturage ou pénétrer dans leur organisme à travers une plaie.

Tout agrandir
  • Les infections à Clostridium sont causées par des bactéries du genre Clostridium.

    • Les clostridies sont largement répandues dans l'environnement. On les trouve normalement dans les sols et les fèces. Elles produisent des spores extrêmement résistantes qui peuvent survivre dans l'environnement pendant de très longues périodes.
    • Elles sont également présentes dans le tractus gastro-intestinal et, sous forme de spores, dans les tissus des animaux en bonne santé.

    Toutes les espèces de Clostridium n'induisent pas de maladie, mais celles qui le font sont généralement mortelles.
    Les espèces de Clostridium comprennent:

    • Cl. septicum (œdème malin).
    • Cl. chauvoei (charbon symptomatique).
    • Cl. sordellii.
    • Cl. haemolyticum.
    • Cl. novyi (hépatite nécrosante).
    • Cl. perfringens de types A, B, C et D (entérotoxémie).
    • Cl. tetani (tétanos).
    • Cl. botulinum (botulisme).

    Les animaux en bonne santé sans signe apparent de maladie peuvent être infectés.
    Facteurs contribuant très fortement à l'apparition de la maladie:

    • Toute situation créant une opportunité pour les bactéries d'envahir l'organisme et de sécréter des toxines, c.-à-d. blessure ou procédure invasive telle que la chirurgie, mise bas ou plaies perforantes;
    • Modifications brutales de l'alimentation, suralimentation (surtout concentrés energétiques), acidose aiguë
  • Les signes cliniques vont différer selon le type de bactérie impliquée:

    • Mort subite d'animaux apparemment en bonne santé.
    • Léthargie ou abattement, avec décès dans les 6 à 24 heures.
    • Fièvre intense.
    • Manque d'appétit.
    • Gonflement de la hanche ou de l'épaule avec sensation de craquement lorsque l'on exerce une pression sur la peau.
    • Boiterie aiguë.
    • Raideur localisée.
    • Spasmes musculaires.
    • Urines de couleur foncée.
  • Les signes cliniques et les données épidémiologiques peuvent permettre d'établir le diagnostique, mais pour le confirmer et poser un diagnostique définitif, il peut s'avérer nécessaire de procéder à une autopsie et de réaliser des analyses de laboratoires.

  • La vaccination ne présente aucun danger. De plus, elle est économique et fiable pour prévenir les infections à Clostridium. De nombreuses combinaisons de vaccins contre les clostridies sont disponibles et aident à protéger les animaux contre ces bactéries mortelles.

  • Les infections à Clostridium sont généralement d'évolution fulgurante et il est rarement possible de les traiter par des antibiotiques. Dans certains cas, des antitoxines sont disponibles.

  • Les infections à Clostridium touchent souvent les veaux en pleine santé à croissance rapide, ainsi que les vaches haute productrices, l'impact économique peut alors être catastrophique.
    Le charbon symptomatique et les autres infections clostridiennes peuvent rapidement annihiler les espoirs placés dans une génisse ou dans une vache à haut potentiel et donc dans l'investissement financier correspondant.