Pour rendre votre visite plus agréable et efficace Zoetis emploie des cookies. Vous pouvez lire plus sur l’utilisation de cookies dans la section Vie privée.

Belux

Rage 

La rage est une maladie virale grave qui peut toucher tous les animaux à sang chaud, y compris l'homme. L'infection se transmet par morsure d'un animal infecté. Le virus entraîne une inflammation du cerveau (encéphalite aiguë). Il n'existe aucun traitement chez l'animal et l'évolution est fatale. La rage est une maladie à déclaration obligatoire.

Tout agrandir
  • Le virus de la rage appartient au genre Lyssavirus. Il pénètre dans les nerfs et chemine ainsi jusqu'au cerveau, où il provoque une inflammation (encéphalite). Il est présent en quantité importante dans la salive ce qui permet sa transmission par morsure. La période d'incubation, qui correspond à l'intervalle entre le moment où l'infection est contractée et l'apparition des premiers signes, est généralement longue (plusieurs semaines à plusieurs mois). Tous les animaux à sang chaud, qu'ils soient sauvages ou domestiques comme le chat et le chien, peuvent être touchés.

  • Les symptômes font suite à l'inflammation du cerveau (encéphalite) provoquée par le virus de la rage.

    Rage canine
    Elle se caractérise par 3 stades reconnus plus ou moins présents:

    1er stade: phase prodromique.

    • Modifications du comportement de l'animal.

    2ème stade: rage furieuse.

    • Altérations de la voix, difficultés à déglutir, agitation.
    • Agressivité, le chien mord tout ce qui se trouve à proximité de sa bouche.

    3ème stade: rage paralytique.

    • Paralysie de l'arrière-train ou des machoires.
    • Paralysie générale: la mort survient en 5 à 7 jours.

    Rage féline

    • La forme furieuse est plus fréquente chez le chat.
    • L'animal devient irritable et mord violemment.
    • évolution vers une paralysie et une encéphalite.
    • La mort survient en 4 à 8 jours après le début des symptômes.
  • Après avoir examiné l'animal, le vétérinaire peut soupçonner une infection par le virus de la rage sur la base des symptômes observés. Les mêmes signes cliniques peuvent se retrouver dans d'autres formes d'inflammation du cerveau (encéphalite). Seules des analyses de laboratoire réalisées lors de l'autopsie et visant à rechercher la présence du virus de la rage dans le cerveau permettent de confirmer le diagnostique.

  • Il n'existe aucun traitement chez l'animal. Seules les mesures de contrôle comme la vaccination des animaux sauvages et domestiques permettent de prévenir efficacement cette maladie.
    Tout animal soupçonné d'être infecté est euthanasié afin de minimiser le risque de propagation de la maladie.

  • La vaccination est très efficace pour prévenir l'infection. Il existe des vaccins pour les chiens et les chats.

    Parmi les autres mesures de contrôle, citons les éléments suivants:

    • Contrôle des mouvements des animaux errants.
    • Surveillance de tous les animaux mordeurs pendant 15 jours.
    • La législation nationale varie et peut inclure l'euthanasie des animaux en contact, à l'exception possible des animaux vaccinés identifiés grace à une puce électronique ou un tatouage.
    • Réduction des espèces vulpines (renards), réservoirs du virus de la rage, et vaccination orale.
    • Formalités à remplir lors de voyage à l'étranger avec des animaux de compagnie. Celles-ci varient selon le pays de destination. La vaccination antirabique, le passeport, l'identification de votre animal ainsi qu'un titrage en anticorps antirabiques peuvent ainsi s'avérer nécessaire comme par exemple, au Royaume-Uni. Il convient donc de se renseigner à l'avance selon la destination prévue, d'autant que certains délais sont à respecter.