Pour rendre votre visite plus agréable et efficace Zoetis emploie des cookies. Vous pouvez lire plus sur l’utilisation de cookies dans la section Vie privée.

Belux

parasites banner

chart img

Les ténias (Anoplocéphala sp)

Les ténias sont des vers intestinaux vivant à leur stade adulte à la jonction entre l’intestin grêle et le gros intestin (valvule iléo-caecale). Les chevaux s'infestent en ingérant les larves contenues dans un hôte intermédiaire qui vit sur les herbages, l'oribate (petit acarien).
L’infestation est très courante, en France plus de 60% des chevaux sont touchés(2). Les signes cliniques sont très variables selon le niveau d'infestation
Les chevaux sont infectés principalement par trois espèces de ténia : Anoplocephala perfoliata, Anoplocephala magna et Anoplocephaloides mamillana. A. perfoliata est la plus fréquente.

Taille et forme

La taille est variable selon l’espèce, A. perfoliata, l’espèce la plus courante, mesure de 4 à 7cm de long pour 1cm de large environ. Les ténias sont tous de couleur blanchâtre.

Cycle de vie

Les oribates vivent principalement sur les pâtures mais aussi sur le foin et la paille principalement durant la belle saison, l’infestation des chevaux est donc maximale en fin d’automne/début d’hiver.

Symptômes

Les adultes fixés par leurs ventouses buccales autour de la jonction entre l’intestin grêle et le gros intestin (valvule iléo-caecale) entrainent une irritation (entérite) et une augmentation des mouvements de contractions de l’intestin (hyperpéristaltisme). Selon la quantité de vers, les symptômes seront plus ou moins marqués : contre-performance, perte de poids, retard de croissance, mauvais état général, coliques…
Une forme d’atteinte intestinale grave appelée intussusception (invagination d’un segment d’intestin dans un segment d’intestin en aval) est souvent due à une infestation par les ténias. Ce type de coliques nécessite une intervention chirurgicale.

Diagnostic

Les ténias adultes pondent des œufs par intermittence. La coproscopie (comptage et identification des œufs dans les crottins) n'est donc pas un examen fiable pour le diagnostic d'une infestation par les ténias (si on trouve des œufs de ténias, le cheval est forcément infesté mais si on n'en trouve pas le cheval peut être infesté tout de même).
Une autre méthode diagnostique consiste à faire une prise de sang afin de déterminer le taux d'anticorps dirigés contre les ténias. Une augmentation du titre d’anticorps indique une infection récente, mais pas nécessairement la présence de vers. Il n’existe donc aucun moyen de diagnostiquer avec certitude une infestation par les tænias.

chart img

Traitement/prévention

Comme pour toutes parasitoses digestives, une bonne gestion de l’environnement peut aider au contrôle de l’infestation par les ténias mais ne suffit généralement pas.
La contamination par ingestion des acariens étant saisonnière et la coproscopie peu significative, il est recommandé de traiter systématiquement une fois par an, de préférence à la fin de la période de contamination (fin d'automne/ début d’hiver) à l’aide d’un vermifuge efficace contre les 3 espèces de ténias. Les tænias appartiennent à la famille des cestodes (ou vers plats), ils ne sont pas sensibles aux même vermifuges que les nématodes, demandez conseil à votre vétérinaire afin d’utiliser le bon vermifuge.

2-Beugnet F. Fayet G. Guillot J. Grange E. Desjardins I. Dang H. Abrégé de Parasitologie clinique des Equidés - Volume 2 - Parasitoses et Mycoses Internes.